Le passé comme tremplin vers l’avenir — Une entrevue avec Roger Tellier-Craig

LE PASSÉ COMME TREMPLIN VERS L’AVENIR
Une Entrevue avec Roger Tellier Craig

par Alexandre Fontaine Rousseau

Membre de Fly Pan Am, de Godspeed You! Black Emperor et de Pas Chic Chic, Roger Tellier-Craig occupe depuis plus d’une décennie une place de choix dans le paysage musical montréalais. Avec son plus récent projet Le Révélateur, il explore en solo des horizons plus atmosphériques, inspirés de la musique cosmique allemande des années 70 et 80 ainsi que par les trames sonores synthétiques du cinéma de ces époques. Son plus récent album, Fictions, vient de paraître sur l’étiquette américaine Gneiss Things – fondée par Steve Hauschildt, membre de la célèbre formation Emeralds.

Sur scène, la musique du Révélateur est accompagnée par les projections vidéo de Sabrina Ratté. Cette dimension audiovisuelle en est d’ailleurs venue à définir l’identité du projet – qui se veut une sorte d’hommage au cinéma psychédélique de la fin des années 60 et aux productions Zanzibar, dont il avoue s’être énormément inspiré aux débuts du projet. Quelques semaines avant le concert du 12 novembre, en première partie de Steve Hauschildt, je l’ai rencontré pour parler des origines du Révélateur ainsi que du rapport privilégié qu’y entretiennent l’image et la musique. Nous avons aussi parlé d’esthétique électronique, de fétichisme analogique et de l’utilisation de sa musique au cinéma.

Lisez l’intégrale de l’entrevue sur le site de Panorama-Cinéma