Les Fables de La Breuvoir : un théâtre musical de Danielle Palardy Roger

Productions SuperMusique présente, dans le cadre de sa 31e saison

Fables de La Breuvoir
Un théâtre musical de Danielle Palardy Roger

Jeudi et vendredi 12-13 avril, 20h et samedi 14 avril 2012, 16h

Conservatoire de musique de Montréal, Salle Multimédia
4750, rue Henri-Julien (métro Laurier / métro Mont-Royal)
Billets 22$ régulier | 12$ ainés, étudiants
Billets en vente à la billetterie du Conservatoire ou à l’entrée le soir même.
ADMISSION 514-790-1245 | www.admission.com

Infos :
:: www.supermusique.qc.ca
:: www.facebook.com/productions.supermusique

Créatrice polyvalente, la percussionniste et compositrice Danielle Palardy Roger a, dans les années 80, écrit de nombreuses chansons pour les ensembles Wondeur Brass et Justine, ainsi que plusieurs œuvres dans lesquelles voix, musique, poésie et langage inventé s’interfèrent : le conte musical, L’oreille enflée (1990), le théâtre musical Candide sur une toupie (1994) et Voyage en Aphasie Mineure (1998), l’oratorio Bruiducœur, prières des infidèles (2004). Son œuvre la plus récente est le triptyque Pinta, Niña & Maria (2010).

Aujourd’hui, dans la même veine, elle nous présente sa toute nouvelle création pour voix et percussions, Fables de La Breuvoir, un théâtre musical aux allures ludiques, fantaisistes et dramatiques, qui révèle une suite d’allégories sur le génie, l’amour et la dualité intérieure.

Il était une fois… des fables musicales, sans queue ni tête ni morale, mettant en scène La Breuvoir, la conteuse, la diseuse de fables qui nous entraine dans des pays invraisemblables où foisonnent l’inattendu et mille curiosités. Elle raconte des histoires de bêtes : de centaure qui galope, de génie tricéphale, de sirène miroir, de renard interprète et de vache qui vahache.

Ces fables sont des hommages aux trois Claude : Vivier, Gauvreau et Jutra ; à Gertrude Stein ; à Ana Sokolovic que la Société de musique contemporaine (SMCQ) célèbre en cette année 2012 ; et aux diseuses, à Juliette Gréco et à la langue française.

Fables de La Breuvoir est une œuvre de sons, de bruits de bouches, de musiques écrites et improvisées, où la percussion (instrument de la compositrice) est à l’honneur.

Les textes sont déclamés ou chantés par la comédienne Alexandrine Agostini et le vocaliste Gabriel Dharmoo. En contrepoint, les percussionnistes Catherine Meunier, Isaiah Ceccarelli et Corinne René entrent, dans le jeu de ce théâtre, avec leurs personnalités aux couleurs contrastées et complémentaires.

Fables de La Breuvoir est présenté par Productions SuperMusique, dans le cadre de la série Hommage à Ana Sokolovic, coordonnée par la SMCQ.
Danielle Palardy Roger : textes, musique, direction musicale et mise en scène.

Programme
• Prologue | Tableau 1 — La Breuvoir
• Hommage aux trois Claude : Vivier, Jutra et Gauvreau | Tableau 2 — Le chapeau du tricéphale
• Hommage à Ana Sokolovic (Ana et le centaure) | Tableau 3  — Le centaure Pékapé |
Tableau 4  — La rencontre d’Ana*  | Tableau 5  — Ana oh Ana*
• Hommage à Juliette Gréco | Tableau 6  — Les amours
• Hommage à Gertrude Stein | Tableau 7 —  Gertrude The Cow
• Épilogue | Tableau 8 — Le rêve du renard
* Tableaux 4 et 5, Danielle Palardy Roger revisite ici l’œuvre Sirènes de Ana Sokolovic

Interprètes
|| Alexandrine Agostini, la diseuse || Gabriel Dharmoo, le chanteur vocaliste
|| Catherine Meunier, Isaiah Ceccarelli et Corinne René, les percussionnistes ||

Concepteurs
|| Lévy Bourbonnais, son || Émilie B-Beaulieu, éclairage || Angela Rassenti, costumes ||

(tiré du communiqué de presse)